L’École Buissonnière

Assis sur le banc de l’école,
Il n’écoute pas la maitresse,
Sa pensée s’en va caracole,
Ce n’est pas de la paresse,

Il n’a de cesse que d’écouter,
Le chant de l’eau et des oiseaux,
Alors il est comme envouté,
C’est un signe qu’il va faire beau,

Se sent léger aventurier,
À travers champs la tête en l’air,
Mieux que la plume dans l’encrier,
Il se fout de l’école primaire,

Il n’a pas besoin de crayon,
Pour écouter les oisillons,
Dans sa tête il parle au grillon,
Sans avoir appris sa leçon,

Alors il baille aux corneilles,
Regarde par la fenêtre,
Axel au pays des merveilles,
Est heureux de tout son être,

Il voyage par l’image,
Fait son école buissonnière,
Comme un enfant de son âge,
Enfin se sent libre comme l’air,

Il voit une truite qui fait des bonds,
Une ficelle et un hameçon,
Il n’a pas besoin de leçon,
Pour taquiner ce beau poisson,

Qu’il ramènera à la maison,
Entend une grenouille coasser,
Son esprit est hors de prison,
« Axel cela suffit assez »,

« Vous n’écoutez pas la maitresse,
Sachez c’est insupportable,
Je vous le dis avec tristesse,
Cela n’est pas négociable »,

« Axel Triolet vous sortez »,
Pardon madame je rêvais,
« Je ne peux plus vous supporter »,
« Allons de ce pas moi je vais »,

« Vous conduire chez le directeur,
Rangez vite votre cartable,
Vous n’êtes qu’un provocateur,
Et un mauvais petit diable ».

Ce qui fut dit fut fait …Depuis je continue à rêver …Je voyage.

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 1881 to the field below: