Te souviens tu?

 

image

Te souviens-tu mon frère de nos chemins de terre,
Où nous allions matin tous deux contestataires,
Chasser dans les marais les oiseaux migrateurs,
Avec nos petites mains pour qu’ils fuient les chasseurs,

L’aurore dans sa rosée faisait rosir le ciel,
Il y avait je l’avoue quelque chose d’irréel,
Et les bécasses d’eau qui fuyaient leurs tueurs,
Jacassaient comme si elles n’avaient plus peur,

Alors pour se sauver de cette situation,
Craignant les représailles avec émotion,
Nous allions nous cacher dans la petite chapelle,
Enfouie au fond du bois, et la je me rappelle,

Que pour la première fois je lui parlais d’amour,
Assis sur une pierre jusqu’à la fin du jour,
Moment privilégié t’en souviens-tu mon frère ?
Pas loin ou elle repose tout prés de la rivière,

Te souviens-tu mon frère de la chasse aux bécasses,
Qui dans les marécages jacassent jacassent,
L’aurore dans sa rosée faisait rosir le ciel,
IL faut que je l’avoue je pense encore à « Elle ».

 

4 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 5657 to the field below: