FLO

« La petite fiancée de l’Atlantique »

Le visage buriné,

Par la vie et les embruns,

Parmi les flots déchaînés,

Saluons le grand marin,

Que vous étiez Flo Arthaud,

Vous aimiez tant l’océan,

Mais vous partîtes trop tôt

À cinquante-sept printemps,

Vous aviez pris tant de risques,

Mythique route du rhum, 

Le record de l’atlantique,

Vous conduiront au podium,

Mais sur le sol argentin,

Lors d’un tournage manqué,

On se senti orphelins,

 « Pierre1 » lui resta à quai,

Là aux îles de Lérins,

Dormez en paix solitaire,

Au panthéon des marins,

Maudit soit l’hélicoptère.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 7140 to the field below: