Destins de femmes

A Marilyn, Eva, Diana, Dalida,

Nous vous voyons au nirvana,

Si vos destins sont différents,

Vous resterez les Madonnas,

Celles qui sont au premier rang,

De nos pensées et de nos coeurs,

Mais pourquoi mourir avant l’heure ?

Marilyn en technicolor,

Sous ta robe qui vole au vent,

J’imaginais ta toison d’or,

Chaque jour au soleil levant,

La rivière est bien sans retour,

En nous jouant ce mauvais tour;

Eva de la foule l’idole,

Tu aidais les déshérités,

En leur jetant là ton obole,

Preuve de solidarité,

Mais par un beau jour tu rêvas,

D’aller rejoindre Jéhovah;

Petite reine sans couronne,

On t’a bien évincé du trône,

Mais tu savais mieux que personne,

Leur donner chaque jour l’aumône,

Tu resteras notre Lady,

Notre Princesse Lady Dy ;

C’était une femme amoureuse,

Mais avec le temps tout fout l’camp,

Pensons qu’elle était malheureuse,

Pour quitter ce monde affligeant,

Bambino est au paradis,

Cela reste une tragédie;

Nous vous voyons au nirvana,

Vous avez marqué votre temps,

Vous resterez les Madonnas,

Celles qui sont au premier rang,

De nos pensées et de nos coeurs,

Mais pourquoi mourir avant l’heure ?

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 7343 to the field below: