Le Rêve d’Icare

Je rêve que je suis, un grand et bel oiseau,

Qui piaffe impatient, sous le ciel étoilé,

De prendre les courants, qui m’emportent là haut,

Et tout comme Icare d’essayer de voler,

Parmi l’air ambiant, je prends bien mon envol,

Je plane, ouvre mes ailes, me laisse porter,

D’un coup je décolle, tel un oiseau je vole,

En criant liberté, et me mets à flirter,

Avec les étoiles, je quitte l’atmosphère,

Pour aller rechercher un peu d’éternité,

Dans cette galaxie, à des années lumières,

Un grand  labyrinthe, qui n’est qu’immensité,

Le rêve d’Icare, voler et s’en aller,

À travers les courants, moi je prends mon envol,

Je piaffe impatient, sous le ciel étoilé,

Je me laisse glisser, et fais des cabrioles,

Quand je rêve trop fort, parfois je me réveille,,

Avec difficulté, je retrouve la terre,

Mais après avoir vu, en haut tant de merveilles,

Moi je reste figé, devant tant de misères.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 5604 to the field below: