Dignité

Elles sont pour vous ces quelques lignes,

Je crois que vous en êtes dignes,

La maman qui veille son enfant,

Attendant des matins triomphants,

La belle dévouée ā son amant,

Qui se sacrifie entièrement,

 

Le vieil homme dans sa chaise roulante,

Qui te parle des étoiles filantes,

Malgré son handicap et sourie,

Solitaire dans sa vie pourrie,

Le handicap étant mémoire,

Enfouie comme un vieux grimoire,

 

Elles sont pour vous ces quelques lignes,

Je sais que vous en êtes dignes,

 vous â ceux qui ont froid l’hiver,

Et qui regrettent le temps d’hier,

Mais qui chaque jour sans vergogne,

Font sans rechigner la besogne,

 

A tous ceux que je n’ai point nommés,

Qui dans ma tête son nominés,

A qui je dédie ce poème,

Moi je vous offre la lettre M,

Elles sont pour vous ces quelques lignes,

Je sais que vous en êtes dignes.

 

4 réponses

  1. Bonjour Pierre quel magnifique poème
    garder sa dignité jusqu’au dernier souffle
    le don d’aimer de donner et en chacun de nous
    un sourire une main tendue pour ceux qui souffre
    la dignité est un droit pour tous , surtout pour ceux qui en sont dignes
    et ceux que nous aimons
    spontanément cela est de l’amour qui en nous
    bonne semaine ami poète mes amitiés
    Béa

  2. C’est un don de soi qui vient avec spontanéité et bonheur… celui d’offrir et de s’offrir aux autres, pour un sourire, un geste amical, un mot d’amour.
    Chaque don de soi est précieux, il enrichit plus que tout au
    monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 8303 to the field below: