La Cerise

On la croque à belle dent,

Et parfois sur le gâteau,

Quand on la croque dedans,

Faire attention au noyau,

C’nest pas un fruit défendu,

Sa chanson court dans les rues,

Tout le monde l’a entendue,

C’était au temps révolu,

Où ils criaient « ça ira »,

Boulevard du temps qui passe,

Poing levé etcétéra,

Du coté de Montparnasse,

Certains l’ont encore en tête,

Et nul doute qu’elle revienne,

La cerise est à la fête,

Nous verrons, quoiqu’il advienne,

Il sera toujours charmant,

Le joli temps des cerises,

Reviendra pour que les gens,

Oublient toutes les heures grises,

Et surtout pour les amants,

Pour qui l’amour est cerise.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 4602 to the field below: