Le petit ruisseau

 

C’est un petit ruisseau,

Cher à Jean Jacques Rousseau,

Qui s’en vient du coteau,

Dont Langres est le plateau,

 

Il va se perdre en plaine,

Longe des zones urbaines,

Frôle les quais fleuris,

C’est son sport favori,

 

Coule sous les ponts jolis,

C’est le coup de folie,

Quant il arrose Paris,

Coté conciergerie,

 

Il voit dans la blancheur

Du matin les pêcheurs,

Crocher les vermisseaux,

C’est un joli tableau,

 

Parfois c’est un chapeau,

Qui vole et tombe à l’eau,

Couvre-chef éphémère,

Il ira à la mer,

 

En passant par l’estuaire,

C’est son itinéraire,

Liquide tu ruisselles,

Mais ta chute est mortelle,

 

Ta source intarissable,

Si l’homme est raisonnable,

Va renaître à nouveau,

 Car le  petit ruisseau,

 

Qui s’en vient du coteau,

Dont Langres est le plateau,

C’est bien sur notre Seine.

Rimant avec Verlaine.

 

D’après Paul Fort- Ballades françaises 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 8880 to the field below: