L’Attente

 

Si forte amour nait de l'attente

Tu sais Je t’attendais depuis longtemps déjà,

Tu sais je t’attendais, tu marchais sur mes pas,

Entre le ciel et l’eau, rebelle et toute fière,

Tu étais déjà là, dans l’ombre et la lumière,

 

Présente sur mon ilot, immobile lascive,

Pendant que je rêvais dans l’attente passive,

Cruelle et dévorante, dans le renoncement,

Résigné obsédé dans mes « pensées au vent »,

 

Allez ne tarde pas, car de temps j’n’en ai guère,

Celui-ci est compté, refaisons comme hier,

Mon cœur est un brasier qui ne peut s’éteindre,

Toi la belle étoile que je veux atteindre,

 

Le voyage fut long, toute une éternité,

Surtout ne tarde plus, j’ai tellement espéré

Tu sais Je t’attendais depuis longtemps déjà,

Tu sais je t’attendais, tu marchais sur mes pas.

 

 

 

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 6208 to the field below: