Contemplation

Coucher-de-soleil_Bateau

Marin emmène moi sur ton joli bateau, 
Nous irons tous les deux à la pêche aux étoiles. 

Assis sur un rocher, je contemple le ciel,
Qui semble s’enfoncer et épouser la mer,
Seule reste une étendue, abstraite et irréelle,
Lorsque vient se poser une brise douce-amère, 

Qui estompe les mats des bateaux en partance,
Il est temps matelot de larguer les amarres,
Marin emmène moi sur ton bateau qui danse,
Sur les flots écumeux et maintiens bien la barre,

J’entends déjà au loin le beau chant des sirènes,
Qui parvient jusqu’à moi, il est temps de partir !
Hâtez vous mes amis avant, qu’elles vous surprennent,
J’ai bien peur que vous ne, puissiez pas revenir,

Assis sur un rocher je contemple la mer,
Et me dis qu’après tout on n’est pas mal sur terre,
Disparue envolée la petite brise amère,
Alors comme les marins je reste solitaire,

Devant tous ces reflets couleurs orange amer,
J’invente son visage qui m’apparait dans l’eau,
Je resterai des heures à regarder la mer,
Le vent gonfle les voiles, les bateaux sont à flot.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 1386 to the field below: