Les choses de la Vie

 

Par un soir d’overdose, à cause de tous nos maux,

On s’était dit des choses, on s’était dit des mots,

Que chuchote l’adulte, quand il est en détresse,

Et qui dans ce tumulte, recherche la tendresse,

 

Sans peine et sans douleur, on s’était dit des choses,

C’étaient des accroches cœur, en pétales de rose,

De parler fait du bien, mais toutes ces choses dites,

Étaient de petits riens, restent celles non dites,

 

Il y a des pont-levis, qui mènent à d’autres cieux,

Dans le parcours d’une vie, il faut être ambitieux,

Tout cela on le sait, n’est pas que bleu marine,

Alors faisons le souhait, qu’il n’y ait plus d’épines,

 

Pour parler d’autres choses, oublier tous ces maux,

Afin que tout se pose, sans faire de jeu de mot,

Retenons l’essentiel, la vie nous appartient,

Et remercions le ciel, c’est à elle que l’on tient.

 

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 9949 to the field below: