L’homme est une île

L’homme est solitaire sur son île,
Il sait qu’il sera immobile,
Un jour ou l’autre alors bouge toi
Matelot, hisse comme il se doit

Ton mat, le temps s’immobilise,
Je vois que ton ancre s’enlise,
Va vite découvrir le monde,
Et oublie ta jolie blonde,

Avant que ta coque ne rouille,
Que les lumières se brouillent,
Pars avant que la mer descende,
Je sens que les cordes se tendent,

Il faut te bouger aller voir,
Tu ne peux pas nous décevoir,
Le capitaine est maître à bord,
File bâbord file tribord,

Tu seras un jour immobile,
Immobile tout seul sur ton île,
Comme nous le serons tous un jour,
L’île est un point de non retour.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 3401 to the field below: