Manon

 

À la manière de Paul Éluard
Et de Serge Gainsbourg

J’écris ton nom sur mon cahier,
En conjuguant le verbe aimer,
Comme un enfant un écolier,
Qui cherche à faire des déliés,

Moi je suis sur la défensive,
Et cherche une autre alternative,
Pour me conduire sur l’autre rive,
Mais je me sens à la dérive,

Je cultive une fleur maladive,
Que je sens un peu agressive,
Presque maniaco-dépressive,
J’attends chaque jour ta missive,

Qui ne vient pas j’écris ton nom,
Et y ajoute ton prénom,
Elle était tellement canon,
Que j’en ai perdu la raison,

Comme un enfant un écolier,
Qui cherche à faire des déliés,
J’écris ton nom sur mon cahier
En conjuguant le verbe aimer.

 

2 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 4892 to the field below: