Prendre le Temps

le-temps_560x281

I

Il faut prendre le temps,
De regarder les gens,
Les choses et la nature,
Partir à l’aventure,

Il faut prendre son temps,
Pour contempler un champ,
La graine qui poussera,
Le blé qui grainera,

Il faut prendre le temps,
Des matins exaltants,
Aller sans se presser,
Ne jamais se lasser,

Il faut un temps pour tout,
Et l’atout cœur surtout,
Celui des fiançailles,
Et puis des épousailles,

Il faut prendre le temps,
De regarder les gens,
Plus loin que les frontières,
Et Paris en colère,

Un soir de mauvais temps,
De voir tous ces enfants,
Pris comme boucs émissaires,
Meurtris lors d’un concert,

Martyrs dans le silence,
Qui sont morts pour la France,
Personnes de tous mélanges,
Dans notre Baie des Anges,

Alors reste le temps,
Des malheureusement,
Et du confiteor,
Pour enterrer nos morts,

Et puis enfin le temps,
Celui des pauvre gens,
La ou tout s’évanouit,
Bien au loin dans la nuit,

Quand le cœur n’est plus là,
Et puis que rien ne va,
Il faut prendre le temps,
De regarder les gens.

 

6 commentaires

  1. Bonjour Pierre,
    En tant que simple Poète, je ne peux qu’admirer
    Un texte bien scandé , bien rythmé, bien chanté..
    Pour la Beauté que Tu m’as donné, il est « essence-ciel » de te dire Merci,
    Car Le « Dire-Merci  » disparaissant, il fait « Dispar-Être » le sens de la Vie!
    Je t’offre un de mes poèmes sur le Temps : L’éloge de la Lenteur…
    Puisse-t-il, Frère chercheur de Vérité, te donner un peu de Bonheur…

    Alkhasar Le Poète !

    En toute chose , cultive ta Lenteur, en pensant à très Lente Heure !
    C’est une forme d’incrustation du Rêve dans l’infinitude du Présent.
    C’est injecter dans tes sens le goût et l’odeur du « Ici et Maintenant »:
    Respirer à petite vitesse, les frissons « ondu-lents » de la peau du Bonheur,
    Sentir, savourer, écouter, toucher, voir « l’essence-ciel » de ta « minute-heure »
    Accroche Tes 3 cerveaux: Coeur, Ventre, Encéphales, au fil de tes cerveaux lents….
    Et Ton âme sera aussi légère et agile qu’un « cerf volant » dans le Dieu du Vent….
    Et d’ « Éole » avec « J’ai » tu feras l’ÈloGe, de la lenteur de toutes tes senteurs..
    Du beau sentier des « Schèmes-Un » de l’Un-Fini de ton propre Bonheur.

    Une adresse mail et Tu l’obtiendras en Image
    Encore Merci

    Alkhasar Le Poète

    1. Merci Alkhasar Le Poète pour votre commentaire, Je vois que vous aimez les jeux de mots et vous le faites avec aisance.

      Merci pour votre joli poème! Amitiés poétiques.

  2. Oui prendre son temps ne pas le laisser partir à contre temps
    Oui laisser le temps au temps de ses amours d’autant
    Oui passer le temps a chanter comme un enfant sourire au vent
    Oui ne pas perdre son temps pour des broutilles
    Mais le prendre pour des instants de bonheur
    petit texte improvisé
    J’ai aimé ton poème merci
    Béa

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 6630 to the field below: