Rêverie

 

reverie

Dans son jardin secret,
Poussent de jolies fleurs,
Des roses et des orties,

Puis il y a des regrets,
Qui lui rongent le cœur,
Des rêves introvertis,

Et pour se déclarer,
Quelques petites fleurs,
Quand la lune est sortie,

Souvent s’égrènent au gré
Du vent, à la lueur,
Du vieux clocher jauni,

Qui regarde indiscret,
Les belles qui se meurent,
À cause de l’ennui,

Dans son jardin secret,
Poussent de jolies fleurs,
Propres à la rêverie,

Mais gardons le secret,
Car selon la rumeur,
Des roses et des orties.

2 commentaires

  1. Bonsoir un merveilleux jardin, beau poème.
    Un bouquet d’orties
    donne un peu de piquant
    dans le jardin des fleurs
    Au petit matin se réveil un rose en pleure
    Demain se souviendra t-elle d’un rêve
    un bouton d’or sur son cœur
    Son jardin rayonne enfin du bonheur

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 6577 to the field below: