Sonnet pour Dali

Cadaques

Tous les volets sont bleus, et tous les murs sont blancs,

Je n’avais jamais vu, rien de bien ressemblant,

Une statue de Dalí nous rappelle l’artiste,

Sommes sur ses traces, et sur la bonne piste,

À Portiligat je vois un gros œuf sur un toit, 

Symbole Dalinien, et je reste pantois,

Devant l’évocation du maître catalan,

Son excentricité, savoure son talent,

À quelques pas de là posant son chevalet,

Une femme en turban, à grands traits sans délai,

Sur sa toile vierge, associe ses couleurs,

Tous les volets sont bleus, et tous les murs sont blancs,

Je n’avais jamais vu, rien de bien ressemblant,

Avec des bleus d’espoir intenses de douceur.

4 commentaires

    1. j’étais déçu car ce sonnet n’avait pas eu de succès sur ma page Fb! Alors je suis ravi qu’il vous plaise!Merci pour votre commentaire.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 8933 to the field below: