Troubadours et Baladins

 

Chante mon troubadour,
Donne-nous du bonheur,
Viens nous chanter l’amour,
Toi qui nous viens d’ailleurs,

Allez chanter dansez,
Farandoles et rondins,
Et puis recommencez,
Les joyeux baladins,

Ils croyaient ferme à la chance,
Aux filles qui se fiancent,
Eux leurs lettres de créance,
C’était les belles convenances,
Acquises depuis leur naissance,
Leur signe de reconnaissance,
Chaque jour que Dieu fait ils dansent,
Chantent, du reste s’en balancent,

Allez chanter dansez,
Farandoles et rondins,
Et puis recommencez,
Les joyeux baladins,

Je veux entendre rire,
Donnez nous du bonheur,
Frappez sur votre lyre,
Vous qui venez d’ailleurs.

Ils crurent à la tolérance,
Et à la reconnaissance,
Ne trouvèrent qu’indifférence,
Nuisances aussi médisances,
Leur signe de reconnaissance,
C’était leur indépendance,
Compte tenu des circonstances,
Ils gardent bien leur distance,

Allez chanter dansez,
Farandoles et rondins,
Et puis recommencez,
Les joyeux baladins,

Je veux entendre rire,
Donnez nous du bonheur,
Frappez sur votre lyre,
Vous qui venez d’ailleurs.

Sur la route, port de plaisance,
La tribu vit en errance,
C’est sans cesse la transhumance,
Mais gardent un bout de la France,
Dans le cœur et l’espérance,
Leur signe de reconnaissance,
Chaque jour que Dieu fait ils dansent,
Chantent, du reste s’en balancent,

4 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 6335 to the field below: