Maman Arlette

 

Je vous parle de dame Arlette,
Ma petite voisine du dessus,
Elle sait mettre mon cœur en fête,
Je l’aide un peu à son insu,

On l’aime bien maman Arlette,
Car c’est une belle personne,
Elle fait souvent sa coquette,
Et très souvent elle nous sonne,

Ce qu’elle offre c’est l’espérance,
On sent tout de suite sa douceur,
Sa gentillesse une évidence,
Tout ce qu’elle dit vient du cœur,

Moi je sais qu’elle a bien souffert,
Et qu’elle a connu la douleur,
Parler c’est tout ce qu’elle peux faire,
Elle connaît aussi les couleurs

Des sentiments, question de temps,
Une chaleur qui met en phase,
Et l’impression qu’elle a cent ans,
Un peu de mal dans ses phrases,

Ma petite voisine du dessus,
A tout jamais s’est endormie,
Âme envolée à mon insu,
C’est un tsunami mes amis,

Sans vouloir déranger les gens,
C’était une belle personne,
Aussi ma seconde maman,
Je voudrais bien qu’elle me sonne,

Elle nous offrait l’espérance,
D’un jour nouveau et sa douceur,
C’était une femme d’expérience,
Enfin notre maman de cœur.

 

4 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 8770 to the field below: