HORS SAISON

Octobre a bien pris le dessus,
Nous sommes maintenant hors saison,
Nous remettrons nos pardessus,
Il faut se faire une raison,

Les fleurs commencent à se faner,
Les feuilles se ramassent sur le sol,
L’automne est précoce cette année,
Même les jolis tournesols,

Au grand désespoir du poète,
S’inclinent avant d’être cueillis,
Devant l’avenir qui les guette,
Déçus d’un soleil qui pâlit,

Qu’importe les matins frileux,
Tous deux resterons sous la housse,
Blottis comme des amoureux,
Tu sais que j’aime ta taille douce,

Alors à l’ombre de mes vers,
Oubliant les brouillards givrants,
Aborderons monsieur Winter,
Dans un contexte rassurant.

3 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 2986 to the field below: