L’Autre Planète

billet-50-francs-st-exupery-1993-neuf[1]

Avec ton casque sur la tête,
T’entends plus les oiseaux chanter,
A force de surfer sur le net,
T’es un Pierrot désenchanté,

S’il pleut sur tes poèmes,
Si tes rimes sont bancales,
S’Il pleut sur ta bohème,
Rien à l’horizontal,

Regarde les saisons,
Et tu seras heureux,

Tu ne vois plus le vent,
Caresser les maïs,
Tu ne prends plus le temps,
De revoir Anaïs,

Aimerais-tu encor encor,
Faire revivre ta mie,
Retrouver le décor,
Du début de ta vie,

Regarde les saisons,
Et tu seras heureux,

Avec ton casque sur la tête,
T’entends plus les oiseaux chanter,
A force de surfer sur le net,
T’es un Pierrot désenchanté,

Sors donc de ce réseau,
Qui bloque ton horizon,
Je vois que les oiseaux,
Ont quitté le vallon,

Moi j’ai vu le soleil,
Tomber dans l’horizon,
Et un matin de veille,
Renaitre une saison,

Regarde ce petit grain,
Germer dans la prairie,
Ne soit jamais chagrin,
Entre dans la confrérie,

Rejoins l’autre planète,
Celle dont le corps céleste,
Tourne mais pas sur le net,
Essaie de faire le test,

Comme le petit prince,
Recherche l’inconnu,
Du haut de ta province,
Sache qu’il est revenu,

Et déjà reparti,
En un vol d’oiseaux blancs … « Ce monsieur du désert qui dessinait des cages
Pour les petits moutons qui veulent tout manger,
Qui veulent tout manger «

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 4757 to the field below: