L’île lumineuse (Oléron)

Oléron

Un morceau de terre dans la mer,
Dans les marais des fines de claire,
Du mimosa, des roses trémières,
Colorent une île de lumière,

On la dit lumineuse,
Mais elle est merveilleuse,
De phares en cabanes,
En écoutant Tri Yann,
Je le dis à la ronde,
On peut refaire le monde,

Il y a des instants muets,
Où tout est exprimé,

Quand l’île lumineuse,
Se découvre à mes pieds,
Alors l’heure est joyeuse,
Instant privilégié,
Je resterai des heures,
Pour que ma paix demeure,

Il y a des instants muets,
Où tout est exprimé,

L’île s’étend sans souillure,
Au milieu des grands pins,
Avec pour seule blessure,
L’entaille des sapins,
Entêtés par le vent,
Qui souffrent trop souvent,

Il y a des instants muets,
Où tout est exprimé,

Le marais aux oiseaux,
Puis le port des salines.
Nous parlent des roseaux,
Et de flore marine,
Je resterai des heures,
Pour que ma paix demeure,

Il y a des instants muets,
Où tout est exprimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification (anti-robot) * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

For spam filtering purposes, please copy the number 6822 to the field below: